20 Principes bibliques sur l’argent

C’est la rentrée et c’est le premier article d’une longue série sur les finances que je vais faire. Dieu m’a vraiment mis à cœur de parler de ce sujet. Je précise que je ne crois pas que nous devrions tous être millionnaire ou milliardaire. Je pense néanmoins que Dieu veut que nous ayons de quoi subvenir à nos besoins et je dis bien BESOINS.

La Bible nous donne des principes quant à la façon dont nous percevons l’argent mais également la façon dont nous devons l’utiliser ou ce que nous devons en faire. Aujourd’hui nous aborderons 20 principes.

Principe #1 : développer stratégiquement la richesse

Une richesse trop vite acquise se dissipe, amassée peu à peu, elle se multiplie.
Proverbes 13:11 [Version Semeur]

Il n’est pas rare que ceux qui gagnent au loto perdent une bonne partie de leur gain sinon tout. Ils n’ont pas la discipline nécessaire pour gérer une telle somme, et dépense une bonne partie dans des biens dont ils n’ont pas besoin. Ils ne savent pas comment la gérer, la placer ou comment répondre aux différentes sollicitations de la famille, des amis ou des organismes.

Je me rappelle du témoignage du boxeur Mike Tyson qui après avoir gagné 300 millions de dollars grâce à sa carrière de boxeur, a déclaré sa faillite en 2003. Il a admis avoir dépensé tout son argent en voitures, bijoux, et grandes demeures.

Ces 2 exemples illustrent très bien notre verset. À l’inverse, lorsque vous construisez la richesse au fil du temps en prenant des décisions stratégiques et réfléchies, vous apprenez à prendre soin d’elle. Vous apprenez la diligence et la responsabilité qui vous aideront à mieux gérer votre argent.

Principe #2: Ne sois pas gourmand

« Puis il leur dit : Veillez à vous garder de toute avidité ; car même dans l’abondance, la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens. »-
Luc 12:15

Il est important que nous comprenions correctement les écritures. La Bible ne nous demande pas de nous priver de tout, ou de faire vœu de pauvreté. L’avidité, l’avarice et la cupidité ne sont pas des vertus, bien au contraire. La Bile regorge de personnes que Dieu a béni financièrement afin qu’ils soient charitable avec les autres.

Principe #3: Ne commence pas sans plan

Car, lequel de vous, s’il veut bâtir une tour, ne s’assied d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer, de peur qu’après avoir posé les fondements, il ne puisse l’achever, et que tous ceux qui le verront ne se mettent à le railler, en disant: Cet homme a commencé à bâtir, et il n’a pu achever?
Luc 14: 28-30

Dans le contexte, Jésus utilise cet exemple pour dire que si on vient à lui, il faut calculer à la dépense et aux sacrifices qu’il sera nécessaires de faire. Dans ce cadre, il utilise l’exemple d’un homme qui commence un projet de construction sans considérer combien cela va lui coûter, et avant qu’il ait fini, il n’a plus d’argent.

Les auditeurs ont tout de suite compris que l’homme dont parlait Jésus avait agit en insensé. Cela devrait également être une leçon pour nous. Nous ne devrions pas commencer un projet sans évaluer le coût.

Principe #4 : Sois diligent dans le paiement de tes salariés ou prestataires

Tu n’opprimeras pas ton prochain et tu ne déroberas pas. Tu ne retiendras pas chez toi la paye d’un salarié jusqu’au lendemain.
Lévitique 19:13

Dans cette partie de la Bible qu’on appelle le pentateuque, les auteurs nous relatent la création, la formation d’une nation qui servirait et adorerait Dieu (Israël) et les nombreuses règles auxquelles ils étaient soumis. Dans ce cas, Dieu leur parle de la façon dont ils devaient traiter leur compatriote.

Après la venue de Jésus, le prochain n’était plus israélite, mais toutes personnes que nous sommes appelés a rencontrer. Dans le texte, on se rend compte que Dieu se soucie de la personne qui attend son salaire. Il demande à celui qui est son patron de ne pas tarder dans le paiement de son salaire ou de sa prestation mais d’être diligent à ce sujet.

En tant qu’entrepreneur, patron ou personne faisant appel au service d’une entreprise, nous ne pouvons pas en tant que chrétien, faire « galérer » nos employés ou prestataires. Des familles, des foyers, des personnes dépendent de ce que nous avons consenties a leur donner pour s’assurer un toit, se nourrir et vivre. Soyons diligent.

Principe #5: Protège ta réputation

Une bonne réputation est préférable à de grandes richesses, et la grâce vaut mieux que l’or et l’argent. –
Proverbes 22: 1

En fonction des cultures, ce verset aura du sens ou non. Mais je me rappelle comment aux États Unis, le fils d’un homme qui avait arnaqué des milliers de personne s’est suicidé après l’arrestation de son père. La perception des gens vis-à-vis de lui avait changé à cause de son nom de famille. La bonne réputation qu’ils avaient était ternie par ce scandale. Dans certains cas, rien ne peut vous décrédibiliser ou vous ruiner plus que de vous être associé avec les mauvaises personnes.

Une bonne réputation vaut mieux que la richesse, et la première ne devrait jamais être sacrifiée pour gagner la seconde.

Principe #6: Sois honnête dans les transactions

Tu n’auras point dans ton sac deux sortes de poids, un gros et un petit. Tu n’auras point dans ta maison deux sortes d’épha, un grand et un petit. Tu auras un poids exact et juste, tu auras un épha exact et juste, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne.
Deutéronome 25: 13-15

À l’époque, on utilisait des échelles de mesure pour déterminer le prix des épices ou de l’or. Pour un commerçant malhonnête il était donc possible de truquer ses poids pour duper leurs clients. Quand on est commerçant ou entrepreneur, Dieu ne veut pas que nous tirions avantages de nos clients. Il veut que nous soyons honnête.

Principe #7: Sois vigilant avec tes ressources

Connais bien chacune de tes brebis, Donne tes soins à tes troupeaux; Car la richesse ne dure pas toujours, Ni une couronne éternellement.
Proverbes 27:23-24

Si vous étiez un israélite à l’époque où ont été écrits les proverbes, il est for probable que pour toi les troupeaux auraient été un signe de richesse. Un propriétaire sage embaucherait surement des bergers de qualités pour surveiller leurs troupeaux.

De même, un chrétien sage doit prendre soin de ses finances. Trop de choses sont dépensées voir perdu par manque de diligence.

Principe #8: Il faut investir dans le royaume

« Le royaume des cieux est comme un trésor caché dans un champ, qu’un homme a trouvé et couvert. Puis, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a et achète ce champ. »

Imagine que tu as travaillé dure pour un poste, pour un projet et qu’enfin tu as une proposition qui te permettrait de le matérialiser. Mais, une des conditions pour en bénéficier va à l’encontre des standards de vie chrétienne que nous ordonne la Parole. Dans un cas comme celui-ci, il te faudra choisir Dieu.

Principe #9: La sagesse et l’argent assurent la sécurité

La protection qu’offre la sagesse est comme celle que procure l’argent, mais la sagesse a un avantage : elle fait vivre ceux qui la possèdent.
Ecclésiaste 7:12

Ici, l’auteur du livre de l’Ecclésiaste veut que le lecteur comprenne la valeur de la sagesse, de sorte qu’il la compare à l’argent. Les deux assurent la sécurité et une vie prospère. Il est donc important de vivre sagement.

Principe #10: La prospérité peut être une bénédiction

Le Seigneur t’ouvrira son bon trésor, les cieux, pour donner la pluie à ton pays en son temps et pour bénir tout le travail de tes mains. Et tu prêteras à beaucoup de nations, mais tu n’emprunteras pas.

Deutéronome 28:12

À cette époque, contracter une dette était réservée aux situations les plus désespérées et pouvait conduire à l’esclavage pour celui qui était incapable de rembourser. Le livre des proverbes le résume ainsi : «Le riche domine sur les pauvres, et l’emprunteur est l’esclave du prêteur » (Proverbes 22: 7). Celui qui était en capacité de prêter était donc riche.

En d’autres termes leur obéissance, pouvait leur permettre d’avoir une place dominante par rapport aux autres.

Principe #11: Laisse un héritage à ta descendance

L’homme de bien transmet à ses petits–fils un patrimoine ; les ressources du pécheur sont réservées pour le juste.
Proverbes 13:22

La Bible donne ici un bon exemple sur la façon dont nous devons gérer notre argent. Il ne s’agit pas simplement de vivre confortablement mais surtout de laisser un héritage à nos petits enfants. Cela requiert d’avoir une stratégie financière claire quant à la façon dont on utilise notre argent.

Principe #12: Mets l’argent à sa place.

Plus on possède de biens, plus se multiplient les profiteurs. Et quel avantage en tire leur possesseur si ce n’est le spectacle qu’ils lui offrent ?
Ecclésiaste 5:10

Il suffit de regarder les clips pour voir que notre société poussent à la consommation et à l’étalage des richesses. L’argent n’est pas un problème. Mais c’est l’utilisation qu’on en fait qui pose problème. L’argent n’est qu’un outils ou un moyen pour accomplir une mission ou obtenir quelque chose. Dès qu’il devient l’objet de notre adoration, de notre quête, de nos pensées, cela peut détruire notre vie.

Matthieu 6.21 nous dit : Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.

Prenons garde à notre cœur et à nos motivations afin que l’argent ne prenne pas la place de Dieu dans nos vies

Principe #13: Cultive ce qui t’a été donné

Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens. Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit.

Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents. De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres. Celui qui n’en avait reçu qu’un alla faire un creux dans la terre, et cacha l’argent de son maître.

Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte. Celui qui avait reçu les cinq talents s’approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit: Seigneur, tu m’as remis cinq talents; voici, j’en ai gagné cinq autres. Son maître lui dit: C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître. Celui qui avait reçu les deux talents s’approcha aussi, et il dit: Seigneur, tu m’as remis deux talents; voici, j’en ai gagné deux autres. Son maître lui dit: C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.

Celui qui n’avait reçu qu’un talent s’approcha ensuite, et il dit: Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui amasses où tu n’as pas vanné; j’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre; voici, prends ce qui est à toi. Son maître lui répondit: Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que j’amasse où je n’ai pas vanné; il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt. Ôtez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents.
Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.
Matthieu 25: 14-30

Là encore Jésus utilise un principe financier pour communiquer une vérité spirituelle. Dans ces versets, il veut nous apprendre l’importance de gérer correctement les dons qui nous ont été confiés. Ceux-ci pourraient être représentés par des aptitudes, des capacités… Même si nous n’avons pas tous le même nombre de capacités, nous devrons tous rendre des comptes de l’utilisation qu’on en fait.

Principe #14: Ne te laisse diriger par l’argent

« Nul domestique ne peut servir deux maîtres, car ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon. Or les pharisiens, qui aimaient l’argent, écoutaient toutes ces choses, et ils se moquaient de lui ».
Luc 16: 13-14

Jésus personnifie l’argent comme une entité à qui ont peut porté allégeance en l’aimant plus que le reste. Ici on se rend compte, que les pharisiens, des hommes réputés être très spirituels et zélés pour Dieu étaient infestés par cet amour de l’argent.

En tant que chrétien, nous devons demander régulièrement à Dieu de sonder nos cœurs, afin que l’amour de l’argent ne viennent pas s’y installer. Notre spiritualité ne nous immunise pas contre celà. Les pharisiens en sont la preuve.

Principe #15: Payer ses impôts ou se mettre en règle avec les services des impôts

Rendez à tous ce que vous leur devez : l’impôt à qui vous devez l’impôt ; le péage à qui vous devez le péage ; la crainte à qui vous devez la crainte ; l’honneur à qui vous devez l’honneur. 8 Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres a accompli la loi.
Romains 13: 7-8

Dans ce passage l’apôtre Paul nous exhorte à payer nos taxes et nos impôts. Quel que soit le gouvernement sous lequel on évolue et la pression fiscale qu’il exerce sur nous, nous devons payer nos impôts.

Principe # 17: Rémunérer les ministres de l’évangile

Que les anciens qui président bien, soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui prennent de la peine dans la parole et dans l’enseignement ; car l’Écriture dit : Tu n’emmuselleras point le bœuf qui foule le grain. Et : l’ouvrier est digne de son salaire.
1 Timothée 5: 17-18

Beaucoup pensent que dès qu’il s’agit du travail de l’évangile, de son partage … que les personnes qui le font doivent le faire gratuitement. Qu’ils doivent s’attendre à Dieu pour subvenir à leurs besoins, payer leur loyer, acheter leur nourriture, payer leur facture … Oubliant que pour préparer une prédication, il faut entre 4 et 12h de travail ou 4h par exemple pour écrire cet article qui est une bénédiction pour toi 🙂

Paul dit bien, qu’ils prennent de la peine pour enseigner la Parole. C’est donc du travail ! Et à cause de cela, il mérite un salaire. Donc, si jusque là tu pensais que le pasteur devait servir l’Église gratuitement, tu as besoin de changer de mentalité. De même que tu ne travailles pas gratuitement pour ton patron, ton pasteur ne peut travailler efficacement pour Dieu sans salaire. La banque de Dieu c’est toi et moi. Notre offrande aussi petite soit-elle quand elle est rajouter à celle des autres peut faire des miracles et permettre à un serviteur ou une servante de Dieu, de te servir avec excellence.

Principe #18: Utilise ton argent, ne l’adore pas

Car l’amour de l’argent est une racine de toutes sortes de maux ; auquel quelques-uns ayant aspiré se sont détournés de la foi, et se sont eux-mêmes embarrassés dans beaucoup de tourments.
1 Timothée 6:10

Beaucoup utilise à tort ce verset pour diaboliser l’argent et faire de lui « la racine de tous les maux ». En fait l’argent est inoffensif, tant qu’on ne l’adore pas. Dès que nos sentiments vis-à-vis de lui change, les sou­cis, les in­quié­tudes, les en­nuis nous tourmentent jour et nuit pour des biens dont nous n’avons plus au­cune jouis­sance.

Ne pense pas que seul ceux qui ont les moyens sont infectés par l’amour de l’argent. Je me rappelle de personnes dans les pays en voie de développement, qui font preuve de créativités et de mensonges pour soutirer de l’argent aux membres de leur famille qui sont en occident. De même beaucoup de personnes riches donnent énormément pour des causes charitables, mais c’est surtout dans les pays anglophones.

Soyons attentifs et ne tombons pas dans ce péché.

Principe #19: Apprends le contentement

Ne vous livrez pas à l’amour de l’argent; contentez-vous de ce que vous avez; car Dieu lui-même a dit: Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point.
Hébreux 13: 5

Une des clés pour ne pas tomber dans l’amour de l’argent, c’est d’en avoir une bonne perspective. Nous devons toujours reconnaître la grâce de Dieu dans chaque aspect de notre vie. L’action nous aide à vivre dans le contentement et à voir la main de Dieu, dans chaque bénédiction que nous expérimentons.

Principe #20: Ne laisse pas la prospérité t’aveugler

Parce que tu dis : Je suis riche, et je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que c’est toi le malheureux et misérable et pauvre et aveugle et nu…
Apocalypse 3:17

Ce serait vraiment grave de se retrouver dans une situation où on est aveuglé par les bénédictions que Dieu nous a donné. Oubliant ses bontés, sa grâce dans nos vies, nous devenons orgueilleux au point de penser que nous nous suffisons à nous-mêmes.

Quelque soit notre degré de prospérité nous ne devrions jamais oublié l’œuvre de la croix. Nous ne devrions oublier que tout est pas grâce et que nous ne méritons rien.

J’espère que ce post t’aura béni. Si c’est le cas n’hésite pas à le partager

Ajouter un commentaire