Aider son prochain #1

En ce moment j’étudie la relation d’aide à l’institut biblique de Bruxelles. Comme certains ont pu le lire auparavant, j’ai été élevé dans une famille dysfonctionnelle et la relation d’aide chrétienne fait particulièrement écho dans mon coeur mais aussi dans mon cheminement avec Dieu.

En tant qu’ami(e), soeur ou frère, quand ceux qui nous sont proches traversent des situations difficiles, notre premier désir est d’aider. Il arrive quelque fois que la situation que traverse nos bien aimés soient incompréhensibles. Un succession d’échec, de maladie, d’épreuves … Croyant bien faire nous sortons nos meilleurs versets bibliques, argumentons et même quelque fois attribuons ce qui se passe à une conséquence de la désobéissance, rébellion ou que sais-je encore. Lors du cours, le professeur à attirer notre attention sur l’histoire de Job. Ces amis étaient venus le voir après la succession d’épreuves qui l’ont frappé, ils l’ont exhortés, encouragés. Quand on lit le livre de Job sans connaître la fin, on se dit qu’ils ont raison mais pourtant à la fin voici ce que Dieu leur dit :
Après avoir adressé ces paroles à Job, l’Eternel dit à Eliphaz de Théman: «Je suis en colère contre toi et contre tes deux amis parce que vous n’avez pas parlé de moi correctement comme l’a fait mon serviteur Job. (Job 42:7)

Je me suis alors demandé :
– Combien de fois pensant bien faire j’ai utilisé des versets bibliques mais qui n’était pas adapté à la souffrance ou l’état de mon interlocuteur ?
– Combien de fois je n’ai pas parlé correctement, convenablement de Dieu à une personne en souffrance ?
– Combien de fois j’ai condamné, là ou Dieu voulait ramener le coeur de l’autre à l’obéissance par la douceur ?

Voici mon serviteur, celui que je soutiendrai, celui que j’ai choisi et qui a toute mon approbation… Il ne cassera pas le roseau abîmé et n’éteindra pas la mèche qui fume encore, mais c’est en toute vérité qu’il révélera le droit. Esaie 42:1-3

Combien de fois par nos paroles, nos actes, nos jugements avons nous cassé le roseau abîmé alors que Dieu voulait restaurer la personne. Puisse Dieu nous accorder le discernement dans notre façon d’aborder les souffrances et défaillances de nos contemporains. Il est vrai que certaines fois nous devons être dures mais ce n’est pas systématique.

Prière pulsée : Saint Esprit accorde le discernement, remplie de nous de parole de sagesse, de connaissance afin que nous puissions parler de Dieu correctement à ceux qui viennent vers nous pour être consolés, encouragés, exhortés ou repris. Au nom de Jésus. Amen!

Médhie

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.