Les 3 caractéristiques du cœur d’un leadeur

A Gabaon, l ‘Éternel apparut en songe à Salomon, pendant la nuit, et Dieu lui dit : Demande ce que tu veux que je te donne. Et Salomon dit :Tu as usé d’ une grande bienveillance envers ton serviteur David, mon père, selon qu’il a marché en ta présence dans la vérité, dans la justice et dans la droiture de son coeur devant toi; et tu lui as conservé cette grande bienveillance, et lui as donné un fils qui est assis sur son trône, comme il paraît aujourd’hui. Et maintenant, ô Éternel mon Dieu, tu as fait régner ton serviteur à la place de David, mon père; et moi je ne suis qu’un tout jeune homme; je ne sais pas me conduire. Et ton serviteur est au milieu du peuple que tu as choisi, ce grand peuple qui ne se peut dénombrer ni compter à cause de sa multitude. Donne donc à ton serviteur un coeur intelligent, pour juger ton peuple, et pour discerner entre le bien et le mal; car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si nombreux? Or ce discours plut au Seigneur, en ce que Salomon lui avait fait cette demande. Et Dieu lui dit:Puisque tu m’ as fait cette demande, et que tu n ‘as demandé ni une longue vie, ni des richesses, ni la mort de tes ennemis, mais que tu as demandé de l’ intelligence pour rendre la justice: Voici, je fais selon ta parole. Je te donne un coeur sage et intelligent, de sorte qu’avant toi nul n’ aura été pareil à toi, et qu’il n’ y en aura point après toi qui te soit semblable. Et même, je te donne ce que tu n ‘as pas demandé, et les richesses et la gloire; de sorte qu’entre les rois il n ‘y en aura point de semblable à toi, pendant tous les jours de ta vie. Et si tu marches dans mes voies, gardant mes statuts et mes ordonnances, comme y a marché David, ton père, je prolongerai tes jours.
1 Rois 3:4-12

Dieu veut faire de toi une personne conduite par son Esprit qui influence positivement la sphère spirituelle et environnementale de ceux qui sont en contact avec elle. Qu’il s’agisse de ta famille, de ta communauté, de tes entreprises ou de tes équipes.

Dans le cas du roi Salomon, face à la tâche qui allait être la sienne, il a compris que la sagesse et l’intelligence était ce dont il avait besoin. Son cœur était enclin à se préoccuper d’abord des besoins du peuple avant de penser à sa gloire ou ses avantages personnels. Naturellement Salomon à fait passer l’importance de l’acquisition des clés du leadership avant ses besoins. Il en est venu à la conclusion que l’intérêt du peuple est qu’ils aient un roi sage et intelligent. Combien d’entre nous faisons passer l’intérêt de ceux que nous dirigeons avant les nôtres !

Un exemple plus contemporain est celui de John Maxwell, un pasteur, coach en leadership et orateur de renommée internationale. Pour certaines raisons son entreprise devait changer d’état. Ceci obligeait les employés actuels à déménager à plusieurs centaines de kilomètres. Sans compter les perturbations familiales, la rescolarisation des enfants … Avant de présenter ce projet et ses intérêts pour l’entreprise, lui et son bureau se sont assurés de trouver en amont des agents immobiliers, des écoles … tout ce qui était nécessaire pour faciliter le déménagement des employés qui souhaitaient les suivre. Lors de l’annonce du projet, malgré l’émoi que cela a suscité 3/4 des employés je pense ont montré un intérêt plus que certains pour le suivre. Pourquoi ? Parce qu’il a pris en compte leurs besoins et s’est assuré que tout était mis en place pour leur faciliter la vie si ils décidaient de le suivre.

1- L’empathie

L’empathie est la faculté intuitive de se mettre à la place de quelqu’un, de percevoir ce qu’il ressent. Cette aptitude n’excuse pas tout, ne fait pas de compromis frauduleux, n’empêche pas les sanctions que la personne peut recevoir si nécessaire, mais ton approche de la problématique même si tu dois renvoyer la personne, ou la rétrograder tiendra compte de son ressentie. En sortant d’un entretien avec une personne emphatique, même si elle te renvoie en général à moins d’être de mauvaise foi, on reconnait que son interlocuteur a raison et à agit correctement envers nous!

L’habilité a répondre à chacun individuellement, à se connecter à eux fait partie du succès qu’on peut avoir dans les relations ! Tu dois pouvoir adapter ton style de leadership à la personne que tu as en face de toi.

2- Aimer les gens

Il ne faut pas se leurrer! Nous ne vivons pas dans le monde des « Bisounours » Tu dois comprendre que le monde est remplie d’opportuniste, d’arriviste, d’hypocrites … et que le nombre de personnes pour qui tu comptes vraiment tienne sur les doigt de ta main!

Pourtant Jésus nous dit dans Jean 13:34-35 : Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.

Il est possible d’aimer les arrivistes, les hypocrites, les opportunistes … Il faut les reconnaître tels qu’ils sont, les aider quand tu as le temps de le faire et surtout ne pas investir dans cette relation. Personne n’est parfait mais en jonglant correctement tu pourras être une bénédiction pour eux, un exemple de leadership selon Christ et te préserver d’eux en même temps.

3- Aider les autres

N ‘est- ce pas plutôt ici le jeûne auquel je prends plaisir, qu’ on dénoue les liens de la méchanceté, qu ‘on délie les courroies du joug, qu’ on renvoie libres les opprimés, et que tout joug soit brisé? N ‘est- ce pas que tu partages ton pain avec l’ affamé; que tu fasses entrer dans ta maison les malheureux errants; que tu revêtes ceux que tu vois nus, et ne te détournes pas de ton semblable?
Esaie 58 : 6-7

Dans le contexte du texte, il s’agissait de ceux qui se privaient de nourriture mais qui dans leur comportement n’honorait pas Dieu! En d’autres termes tu peux aller à l’église tous les dimanches, prier, jeuner avoir une discipline spirituelle rigoureuse … mais sans la foi, les œuvres et les fruits ton comportement ne plaira pas à Dieu. C’est vrai que tu ne peux pas aider tout le monde, mais dans une mesure plus ou moins grande, tu peux aider par un encouragement, tu peux transmettre l’espoir, donner une direction … Les gens respectent ceux qui prennent en compte leurs intérêts en compte. Si tu te focalise sur ce que tu peux obtenir des gens au lieu de ce que tu peux leur apporter, non seulement tu perdras leur respect mais en plus tu attristeras Dieu! L’amour est le fondement par excellence des relations durables!

Le Leader selon Dieu, allie l’empathie, l’aide et l’amour dans son rapport avec l’autre. Ces 3 caractéristiques lui permettent d’avoir un excellent relationnel avec ses collègues, ses proches ou de parfaits étrangers. Elle représente le reflet du leadership selon Christ dans la vie de ceux qui la côtoie

Commentaires

  1. ZEZO Carole Nelly Valerie

    La marche chrétienne, c’est marcher seulement les commandements, etre rempli du Saint Esprit. Demander les fruits de l’esprit selon Galate 5-22 et Refuser de vivre selon les fruits de la chair. Priez sans cesse. Résister au diable et il fuira loin de nous.

  2. SERGE

    BONJOUR MEDHIE Je suis surpris et ravi de recevoir pour la deuxième foi votre courrier. J’en souhaiterais recevoir autant que possible, car les thèmes que vous abordez me sont très utiles en tant que serviteur de Dieu. Je ne saurai remercier le Seigneur pour cette noble tache qu’il vous a assignée et lui demander de continuer de vous inspirer. Que DIEU vous bénisse!

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.